Glenvoil logo

Un voyage à travers les contes et légendes écossais
7843
post-template-default,single,single-post,postid-7843,single-format-standard,stockholm-core-1.1,select-child-theme-ver-1.1,select-theme-ver-6.7,ajax_fade,page_not_loaded,side_area_over_content,,qode_menu_,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive
Title Image

Un voyage à travers les contes et légendes écossais

Un voyage à travers les contes et légendes écossais

Chez  Glenvoil – Conciergerie d’Ecosse notre vocation est de réaliser vos rêves d’Ecosse en organisant vos voyages personnalisés. Aujourd’hui, nous vous faisons voyager à travers les (nombreux) contes et légendes d’Ecosse. Ouvrez vos esprits, c’est parti.  

Le mythe des Kelpies 

Partie intégrante de la mythologie celtique écossaise, les Kelpies sont des créatures métamorphes et peuvent alors apparaître sous différentes formes. On dit qu’elle protégeraient les lochs et les rivières reculées, et prendraient souvent la forme d’un cheval, puissant et imposant, bien qu’elles peuvent être représentées par des hommes et femmes aussi séduisants les uns que les autres. Mais attention, les Kelpies auraient une stratégie pour mener à bien leur mission… Ces créatures attireraient leurs proies dans l’eau en les séduisant pour ensuite les noyer. D’autres avancent qu’elles émettraient un bruit semblable à celui d’un homme en train de se noyer. Méfiez vous la prochaine fois que vous vous approchez du bord d’un loch écossais… 

Le monstre du Château de Glamis

Situé dans la région de l’Angus, au nord de Dundee, le château de Glamis, comme bon nombre de châteaux écossais, a son lot d’histoires et légendes… Parmi elle, le monstre du château de Glamis.

Tout commence la nuit du 21 octobre 1821, lorsque Thomas, fils héritier du Lord Glamis voit le jour. Malheureusement, le nouveau-né serait mort peu de temps après. Du moins, c’est ce que la famille aurait voulu faire croire. En réalité, des rumeurs racontent que l’enfant était affreusement difforme. Il aurait alors été enfermé dans une pièce secrète dans l’enceinte du château pour préserver l’honneur de la famille. La légende raconte alors que chaque nouvel héritier, une fois la majorité atteinte, était emmené dans la chambre secrète pour découvrir le secret. Seule la belle-soeur du douzième comte a partagé une confession faite par son mari, qui, après être allé dans la pièce secrète et avoir découvert le secret lui aurait demandé de ne plus jamais en parler. Légende ou réalité ? Difficile de trancher, mais le château de Glamis renferme bien des mystères que nous vous proposons de visiter… 

Le monstre du Loch Ness 

Nous ne pouvions pas oublier dans cette introduction aux contes et légendes en Ecosse la légende du monstre du Loch Ness… qui n’en a jamais entendu parler ? L’histoire raconte qu’une étrange créature se cacherait sous la surface du Loch Ness.

L’origine remonte à une centaine d’années, quand de nombreuses personnes ont raconté avoir vu une créature sortir du fond du Loch. Toutefois, la première apparition de Nessie remonterait au 6ème siècle, lorsque le Moine St-Colomban aurait vu une créature à la surface du Loch. Les descriptions diffèrent : certains parlent d’un animal au long cou, comme un dinosaure, d’autres décrivent un gros poisson, voire un serpent de mer. En 1961, le Bureau d’enquêtes sur les phénomènes du Loch Ness a été crée et aujourd’hui encore, certains dédient leur vie à chercher le monstre, comme Steve Feltham qui depuis 1991 guette le monstre depuis sa caravane.

Arthur’s Seat, bien plus qu’un volcan

Si vous êtes déjà venu à Edimbourg il est possible que vous vous soyez rendu au sommet d’Arthur’s Seat. Ce volcan, éteint, offre un panorama incroyable sur la capitale écossaise. Mais ce lieu renferme aussi bien des histoires.

L’une d’elle remonterait aux temps des Celtes, celle du dragon endormi. La légende raconte qu’un dragon faisait régner la terreur aux alentours d’Edimbourg. Les habitants ne savaient pas quoi faire et restaient pétrifiés face à une telle bête. Heureusement pour eux, le dragon s’avérait être très gourmand et mangeait autant qu’il le pouvait, réduisant malheureusement à néant les stocks de nourriture. A mesure qu’il mangeait, le dragon devenait de plus en plus gros, lent et… fainéant. On dit alors qu’il se serait endormi sur un sommet de la ville et ne se serait jamais réveillé, donnant alors naissance à la colline d’Arthur’s Seat.

Une autre histoire étonnante liée à ce lieu est celle de cinq jeunes garçons, qui en 1836 ont trouvé 17 petits cercueils en bois renfermant chacun une figurine sculptée au pied d’Arthur’s Seat. A quoi servaient ces cercueils ? Certains avancent l’argument de la sorcellerie, d’autres disent qu’il s’agirait d’une représentation des 17 victimes de Burke et Hare. Aujourd’hui encore le mystère reste entier.

Le chardon écossais, tout un symbole

Peut-être l’ignorez-vous mais le chardon est l’emblème de l’Ecosse. Savez-vous pourquoi ? L’origine de ce symbole remonterait au Moyen-Âge, à l’époque où les terres écossaises étaient tant convoitées.

Les Danois avaient pour objectif de conquérir les Highlands et se battaient sans relâche. Leurs assaut avaient été à plusieurs reprises repoussés par les troupes écossaises. Voyant que le force ne suffisait pas, les Danois ont mis en place une nouvelle stratégie… Ils avaient décidé d’attaque de nuit, afin de surprendre leurs ennemis. Afin d’être le plus silencieux possible ils auraient même enlevé leurs chaussures avant de s’élancer à l’assaut des troupes écossaises. Malheureusement pour eux, un champ de chardons s’étendait sur les chemins. La douleur fut trop forte et les Danois se seraient alors mis à hurler, réveillant ainsi les écossais, et auraient fait chemin inverse. 

Pour en savoir plus sur l’emblème de l’Ecosse, nous vous invitons à lire la page informative de VisitScotland sur le sujet !

La licorne, l’autre symbole de l’Ecosse

Il n’est pas surprenant qu’une nation comme l’Ecosse ait pour animal officiel une créature mythologique : la licorne. Cette dernière est symbole de pureté, virilité et de grâce. On dit aussi qu’une licorne préfère mourir qu’être asservi… à l’image du peuple écossais ! Seul un roi serait capable de garder une licorne captive, et c’est sur le blason de Guillaume 1er, roi d’Ecosse, qu’apparait la première licorne au 12ème siècle. C’est ensuite en 1603, après la mort de la Reine Elisabeth que la licorne rejoint le lion, emblème de l’Angleterre.

Aujourd’hui encore, si vous levez les yeux, vous pouvez apercevoir des licornes sur les édifices de certaines villes écossaises. C’est notamment le cas à Édimbourg devant Holyrood Palace, le palais de la reine. D’ailleurs, le 9 avril est le Unicorn Day, comprenez la journée de la licorne !

Les légendes, les contes, les fantômes d’Ecosse

Si vous êtes passionnés par les légendes, la magie, les personnages féériques et la mythologie, l’Ecosse a certainement de quoi vous intriguer. Vous pourriez passer quelques soirées au coin du feu à lire ou écouter une histoire liée à un lieu en Ecosse, des fantômes ou des personnages typiquement écossais. Pour commencer votre découverte, nous vous recommandons le podcast créé par VisitScotland sur les histoires de fantôme (en français). Après tout, Halloween s’approche à grands pas !

No Comments

Post a Comment